Le FESTIVAL
du 24 au 26 juillet 2015



Le Festival interculturel de musique de femmes en Hunsrück : Qu’est-ce que c‘est?

Le premier Festival de musique de femmes en Hunsrück de 1994 eut tellement de succès qu’en 1995 un nouveau groupe de femmes reprit l’idée et s’appuya sur les expériences et les structures du premier Festival de musique de femmes. Ce groupe, avec de petits et grands changement de personnel, organise le Festival jusqu’à aujourd’hui.

Le Festival interculturel de musique de femmes est une fête, une fête exclusivement par et pour les femmes. Toutes celles qui y sont allées au moins une fois savent pourquoi : cette atmosphère particulière de liberté et de sincérité, si difficile à exprimer par des mots.

Le but est que les musiciennes  trouvent ici un espace de liberté qu’elles n’ont pas par ailleurs. Pour nos organisatrices, il est important que les femmes qui montent sur scène, y compris avec leurs propres textes, parlent de leurs désirs les plus profonds et les plus personnels, de leur vision du monde, de leur histoire et de leur culture, de leur pauvreté et de leur richesse. Nous pouvons ainsi contribuer à la rencontre et au rapprochement de femmes de cultures et d’identités différentes. Ici, la relève musicale se retrouve sur scène aux côtés des „grandes“.

Et bien sûr, le Festival ne vit pas que de musique!


Beaucoup d’amies du Festival s’attachent à lui donner la diffusion la plus large possible. Le programme est traduit dans le plus grand nombre de langues possibles afin d‘atteindre aussi les femmes des pays voisins. Les contacts régionaux sont aussi particulièrement importants puisque le festival est ici chez lui. A l’ère de l’informatique, cette tâche est enfin rendue un peu plus facile. La première page internet voit le jour.

Toutes les femmes qui se sentent touchées doivent aussi avoir la possibilité d’effectivement accéder au site, de s’y déplacer en chaise roulante ou avec une poussette et de s’y orienter. D’innombrables collaboratrices posent des dalles de plastic pour qu‘au moins les allées principales soient accessibles aux chaises roulantes et poussettes. Des stands et des tableaux d’informations apportent des réponses aux questions, des interprètes traduisent les choses les plus importantes.

Le travail sur l’infrastructure, se développe de plus en plus, et de plus en plus de détails rendent le séjour plus facile et plus agréable Les premières visiteuses en chaise roulante apparaissent; la première Slovène fait le voyage jusqu’ici; la première malentendante est heureuse de pouvoir suivre les textes du groupe accompagné d’une interprète en langue des signes. Ces résultats font parfois oublier aux organisatrices qu’elles sont surchargées, que de pénibles pannes surviennent et que des tiers viennent mettre des batons dans leurs roues. Ces résultats sont encourageants. Des dizaines, puis des centaines de collaboratrices bénévoles, et d’amies, qui soutiennent inlassablement le festival moralement, énergiquement et financièrement, savourent le festival et partagent notre joie.

Le Festival se veut aussi un cadre où toutes les femmes se sentent bien. Nous voulons promouvoir une ambiance créative, joyeuse, communicative et détendue. Le choix du site y contribue déjà : une prairie et un ruisseau très romantiques, bordés de forêts. Un marché d’artisanes aux articles étonnants et variés incite de nombreuses festivalières à aller voir et revoir les stands, des CDs aux articles de cuir cousus main en passant par des livres et de la céramique.

Nous les organisatrices, nous savons que l’amour passe par l’estomac. Alors, qu’est-ce que ce sera? Différentes variations de délicieux menus végétariens à des prix raisonnables? Ou un petit en-cas? Ou bien tu préfères cuisiner toi-même et tu trouves l’inspiration au marché bio qui se trouve sur place? Il y a aussi une pizzeria dans les environs pour les carnivores. Le tableau d’informations affiché près de la caisse donne des indications sur le chemin à suivre pour y aller.

Pendant de nombreuses années, la question était de savoir si le Festival pouvait s’en sortir financièrement. Sans le soutien de nombreuses femmes généreuses, il y a des années que nous n’aurions plus pu avancer; nous avions souvent presque perdu courage. En 2001, nous avons  fondé une association afin de pouvoir tout structurer un peu mieux. Elle s’appelle „Interkulturelles Frauenmusikfestival im Hunsrück e.V.“ (Festival interculturel de musique de femmes) et offre la possibilité de nous soutenir en en devenant membre passive.

Ce qui nous tient le plus à cœur, c’est la rencontre des cultures, des religions et des visions du monde, la rencontre entre couches sociales, entre villes et campagnes, entre femmes aux aptitudes et réalités de vie différentes.  Nous voyons les nombreuses petites rencontres qui ont déjà eu lieu et qui changent la vie des femmes. Et puis nous nous changeons aussi nous-mêmes.

Nous nous réjouissons de la prochaine édition!


top